En finir avec la tyrannie du corps parfait – Promouvoir le naturisme

La France vient d’adopter dans la loi de santé que « l’exercice d’une activité de mannequin est interdit à toute personne dont l’indice de masse corporelle est inférieur à des niveaux définis ». En gros (c’est le cas de le dire), exit les mannequins anorexiques. Si cela va dans la bonne direction, cela ne va pas empêcher les industries de la beauté et du textile de continuer à nous abreuver de « beautiful people », auxquels vont s’identifier des millions de gens qui vont dépenser des millions, que dis-je des milliards, d’euros, pour leur ressembler, dans la folie de la recherche du corps parfait.

Pourtant, il suffit d’aller sur une plage (textile) l’été pour reconnaitre qu’il y a peu, voire très peu, de « beautiful people ». En revanche, l’industrie (milliardaire) du maillot de bain va permettre l’espace d’un instant de masquer les imperfections de ses corps que le monde moderne maltraite. Demander à un de ces textiles ce qu’il pense de son corps et il y a fort à parier qu’il aura quelque chose à lui reprocher, qu’il se trouvera loin d’être beau et pas complètement à l’aise dedans.

Faite la même expérience sur une plage nudiste. La première remarque est que tout le monde est nu, qu’aucune pièce de textile n’est donc à même de cacher quelque imperfection que ce soit. Demander à un de ces naturistes ce qu’il pense de son corps et il y a fort à parier qu’il aura quelque chose à lui reprocher, mais que c’est son corps et qu’il est à l’aise dedans !

Mêmes corps, mêmes imperfections, attitudes différentes. Passez quelques heures sur une plage naturiste ou dans un village naturiste et vous rencontrerez des corps nus de toutes les formes et de tous les âges, mais par-dessus tout, vous rencontrerez des gens qui n’ont aucun complexe à se montrer nu car ils sont à l’aise dans leurs corps. Non pas qu’ils se trouvent parfaits, beaucoup de nudistes font des efforts pour avoir un esprit sain dans un corps sain, mais ils ont une confiance accrue dans leur corps et ne se soumettent pas à la tyrannie du corps parfait.

Je pense qu’une des façons de détourner les gens de cette tyrannie du corps est de les attirer vers une activité qui leur fait retrouver des sensations positives vis-à-vis de leur corps. Le naturisme me semble être le choix idéal. Regardons-en la définition par la Fédération Naturiste Internationale : « Le naturisme est un mode de vie en harmonie avec la nature, caractérisé par la pratique de la nudité en commun, qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l’environnement. »

Le premier respect est celui de soi-même. Se respecter, respecter qui l’on est, respecter sa propre enveloppe corporel. Pour respecter, il faut accepter. Le chemin, pour quelqu’un qui a une piètre opinion de lui-même ou d’elle-même, peut être long. Mais cette acceptation de son corps aura des conséquences inimaginables sur l’estime de soi, sur la confiance en soi et sur son équilibre émotionnel.

Le naturisme n’est pas parfait et je ne suis pas angélique. Il ne constitue pas la solution unique aux maux engendrés par la tyrannie du corps parfait, mais il en est un outil qui me semble essentiel. Ensuite, le fait de partager la nudité permet de réaliser que nos compatriotes naturistes n’ont pas tous des corps parfaits et ne s’en cachent pas pour autant. Il y a donc la réalisation que les imperfections ne sont pas des facteurs limitant le bonheur et le respect.

Naturistes, nous savons le bonheur d’être nu. Il est de notre devoir à chacun de faire la promotion de ce style de vie sain, tant physiquement que psychologiquement. C’est à ce tout petit prix que nous détruirons cette tyrannie du corps parfait, un corps après l’autre, pour les emmener dans cette plénitude du bonheur tout nu !

10 raisons d’être nu en société

Original posté en anglais sur le Nook, réseau social naturiste.

Vous pouvez être un naturiste seul dans votre maison ou vous pouvez devenir un nudiste social nu au milieu d’autres personnes, nues ou pas. La nudité sociale est partagée par des millions de naturistes de par le monde, chez soi avec des amis, à la plage, dans un camping naturiste, dans la nature en randonnée, ou simplement n’importe où ce n’est pas interdit d’être nu. Voici les dix raisons que je crois bonnes pour convaincre qui que ce soit d’être nu socialement.

1. Nous sommes tous les mêmes

Oui, certains sont minces, certains sont gros, certaines sont petites, certaines sont grandes, etc. Mais en fin de compte, nous sommes tous des êtres humains et nous avons été faits sur le même moule. Donc rien ne sert d’avoir peur. Vous remarquerez que personne ne vous regarde et si cela arrive, ignorez-le. Si c’est un regard insistant, vous pouvez demander à la personne d’arrêter mais à l’exception des voyeurs, ignorez-les et profitez de votre nudité.

2. Vous ne serez pas jugé sur la façon dont vous êtes habillé

Les marques ne sont pas utiles à votre statut social car vous êtes nu. Vous pouvez juger les gens par ce qu’ils sont pas par ce qu’ils portent. Certains utiliseront des bijoux pour agrémenter leurs corps nus ou afficheront des tatouages. Si c’est leur choix et qu’ils sont à l’aise avec, alors ça me va.

3. La plupart des naturistes sont sympathiques

Les naturistes sont généralement amicaux avec les autres naturistes qui partagent cette passion d’être nu. Car c’est une passion. Les naturistes aiment être nus et cherchent généralement toutes les occasions pour se déshabiller, avec des personnes partageant les mêmes idées. Bien sûr, on ne peut pas être ami avec tout le monde, et c’est ok. Les naturistes sont des êtres humains normaux, chacun avec des goûts différents, et un goût commun : la nudité !

4. Il brise toutes les barrières sociales

Il n’y a pas de chefs d’entreprise ou de chômeurs, il y a seulement des naturistes, quel que soit leur statut social dans le monde textile. Et c’est une des choses plutôt cool. La nudité abolit toutes les barrières sociales. Allez dans un centre de villégiature naturiste et vous rencontrerez des tonnes de gens sympathiques. Vous découvrirez des gens avec des occupations très diverses qui ne se seraient pas rencontrés dans d’autres circonstances.

5. La nudité est belle

Les non naturistes trouvent généralement le corps horrible et ont tendance à voir les autres avec leurs défauts. Un naturiste se trouve bien dans son corps et sait que les autres naturistes ressentent la même chose. Par conséquent, tous les corps sont beaux. C’est une des choses que j’aime chez les naturistes. Aucun vêtement pour frimer, juste nos beaux corps que nous montrons au monde.

6. Cela permet de découvrir de nouveaux amis

Quand vous êtes naturiste, vous aimez être nu, mais tout le monde n’est pas naturiste. En rencontrant d’autres naturistes, vous augmentez le nombre de vos amis naturistes, et donc vos possibilités d’être nu. Il s’agit de la création d’un cercle vertueux : plus vous avez d’amis naturistes, plus vos opportunités d’être nu augmentent.

7. Pas de traces de bronzage

Lorsque vous allez à la plage naturiste ou dans un centre de villégiature naturiste, vous pouvez rester nu toute la journée et éviter les horribles traces de bronzage. Que de belles personnes intégralement bronzées.

8. Faire toutes ses activités privilégiées avec une liberté totale du corps

Vous pouvez jouer au tennis, aller à la piscine, cuisiner, lire, etc. sans avoir à penser à ce que vous allez porter. C’est facile, rien ! Restez comme vous êtes (tant qu’il ne fait pas froid, et que l’activité ne nécessite pas de vêtements de protection), puisque la plupart des activités peuvent se faire nu.

9. C’est naturel

Il est naturel d’être nu. C’est vivre dans un corps sans contraintes. La nudité est naturelle. La religion et la société ont diabolisé le corps. La société commerciale l’a sexualisé. Etre nu, c’est vivre vêtu de notre meilleur costume : celui de notre naissance !

10. C’est amusant

Comme les naturistes sont des gens sympathiques, vous faites plus d’activités amusantes et partagez de grands moments. Mes séjours naturistes ne sont jamais ternes.

Quand être nu ?

Voilà une question qu’il m’arrive de me poser. Par exemple : des amis viennent à la maison, dois-je être nu ? Je vais courir dans les bois, dois-je être nu ? Je pars en vacances, dois-je privilégier un endroit naturiste ?

Le fait est, qu’en tant que naturiste, je passe le plus clair de mon temps entièrement nu. Quand je dis entièrement, j’insiste entièrement, pas même de montre ou de bijou. La nudité est mon état naturel et normal. Malheureusement, la société ne tolère pas la nudité partout. S’il en était autrement, je serais nu de façon permanente tant que la météo et les conditions le permettent.

Revenons à la question du titre de ce billet. Ma réponse naturelle est : toujours. Je ne peux cependant pas m’extraire complètement de la société. J’ai donc besoin de vêtements confortables nécessaires aux interactions sociales. En dehors de ces moments, où la société m’oblige à être vétu, la réponse à la question reste toujours ! Des amis viennent à la maison, je suis nu. Je vais courir dans les bois, je suis nu (à l’exception de mes chaussures Vibram Five Fingers et de mon GPS). Je pars en vacances, je choisis un endroit naturiste si possible ou suis nu dès que je peux.

La nudité est le plus bel état de l’être humain. Je me sens bien nu et tout le monde peut ressentir mon bien-être. Le naturisme est un état d’esprit et un état d’être. Si vous êtes comme moi, soyez nu dès que vous le pouvez et partagez votre amour et votre passion pour la nudité. Vous risquez de perdre certains amis qui vous prendront pour un fou, mais vous pourrez aussi vous faire des amis naturistes avec qui vous partagerez une nudité harmonieuse !

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu, aimez nu !

5 raisons de se mettre nu tous les jours – 5 reasons to get naked every day

Originally published in English by MindBodyGreen, written by Nicola Jane Hobbs. Picture and text (c) MindBodyGreen, 2013. Freely translated.

Rien ne nous fait nous rendre mieux que d’être en bonne santé, fort(e) et nu(e).

À quand remonte la dernière fois que vous avez regardé votre corps dans toute sa splendeur nue ? Je veux dire vraiment regardé. Sans grimacer devant vos cuisses potelées ou vos bras sans muscles saillants. Juste le regarder, le comprendre et l’accepter, dans tout son éclat, parfaitement imparfait !

J’ai eu l’occasion de poser comme modèle pour une séance de photos de yoga nu art l’an dernier. Cette séance visait à célébrer la beauté et la diversité de chaque corps. Alors que c’était l’expérience la plus puissante et libératrice de ma vie, j’ai toujours eu trop peur de partager la magie de la nudité avec n’importe qui. Jusqu’à présent.

Ma relation avec mon corps a été très mouvementée. À 15 ans, j’ai été diagnostiquée d’anorexie mentale. À 19, j’ai eu une expérience de mort imminente, je pesais 25kg. Cinq ans plus tard (et pratiquement le double de mon poids corporel), j’ai transformé ces luttes en forces.

Physiquement, je suis une femme en bonne santé qui peut heureusement faire des salutations au soleil toute la journée et a commencé l’haltérophilie olympique pour prouver les capacités du corps humain. Mentalement, je peux utiliser mon expérience pour aider d’autres personnes à accepter leur corps et mener une vie sans réserve, grâce à mes recherches sur le rôle du sport et des exercices post-traumatiques (oui, vous pouvez vous relever après un traumatisme plutôt que de rester dévastée par ce dernier !). Emotionnellement, je suis en paix avec mon corps et avec moi-même.

Guérir, se transformer et grandir demandent du temps. Il m’a fallu des années de conscience de soi, d’autodiscipline, d’acceptation de soi et d’amour-propre pour devenir forte, saine et assez courageuse pour me dévêtir et me laisser voir en profondeur.

Mais ça en vaut la peine à 100 %. Etre nu et vulnérable signifient que vous êtes en vie.

Donc, si vous voulez vous arrêter de vous taper sur la tête à chaque fois que vous vous regardez dans un miroir, apprendre à aimer le corps que vous avez et faire un doigt d’honneur à chaque défilé, magazine et émission de télé-réalité qui vous dit que vous devez ressembler à telle ou telle, les moments passes nu(e) doivent être tout en haut de votre liste de tâches quotidiennes. Pourquoi ?

1. Pour être le propriétaire de votre propre histoire

Votre corps raconte votre histoire. Lorsque vous apprenez à connaître votre corps, vous arrivez à posséder votre histoire. Et lorsque vous êtes propriétaire de votre histoire, vous arrivez à en écrire la fin.

2. Pour étreindre votre complétude

Vous ne serez jamais plus vous que quand vous êtes nu. Le mot « naked » (nu en anglais) vient du vieil anglais « nacod », signifiant « bare » (une autre traduction de nu en anglais). Et le mot « bare » vient du mot lituanien « basas », qui signifie « complet en soi ». Ceci encapsule le pouvoir d’être nu : il vous fait voir que vous êtes complète, vous êtes bon, et vous avez le pouvoir en vous de faire tout ce que vous voulez.

3. Pour expérimenter la vulnérabilité

Selon les recherches de Brene Brown (l’inspirateur de ce billet), être nu(e) est la quintessence de la sensation de vulnérabilité. Être nu, c’est être vulnérable. Et être vulnérable c’est avoir le courage d’oser, de se laisser voir en profondeur et de vivre votre vie avec votre cœur.

4. Pour montrer au monde que vous êtes magnifique

Se mettre à nu et faire la paix avec votre corps est une façon de faire un énorme doigt d’honneur à d’un monde qui dit que vous être ou agir d’une certaine manière. En vous déshabillant, vous donnez métaphoriquement un coup de poing dans le visage d’une société qui favorise une norme unidimensionnelle de la beauté. Vous êtes beau (belle), point !

5. Pour affronter vos peurs et vous libérer

Nous dépensons beaucoup d’argent en vêtements, mais certains de nos meilleurs moments se vivent sans eux. C’est dans ces moments que nous affrontons nos peurs et nous libérerons physiquement, mentalement, émotionnellement et spirituellement.

7 bonnes raisons de rendre visite au village naturiste le plus près de chez vous

Imaginons que vous avez décidé d’explorer les chemins du naturisme et voulez passer à l’action. La meilleure décision que vous puissiez prendre est de rendre visite au village ou camping naturiste le plus près de chez vous. Vous avez peut-être peur de franchir le pas. Il s’agit sans doute de la première fois que d’autres personnes vous verront nu(e). Voilà 7 bonnes raisons d’aller au-delà de votre peur et de passer du temps avec d’autres naturistes.

1. Tous les naturistes ont commencé un jour

La plupart des naturistes n’est pas né naturiste. Certains ont eu la chance de naitre dans une famille naturiste, mais pas tous. Une majorité est donc devenue naturiste et est souvent passée par le même cheminement intellectuel. Cela signifie que tous les naturistes (et je pense tous) comprennent vos peurs et vous aideront à les vaincre. Dites que vous êtes débutant et soyez le bienvenu.

2. Tous les naturistes sont respectueux des autres

Il s’agit d’une conséquence du premier point. Un naturiste a tendance à ne pas juger et à accepter les différences. Dans le monde textile, vous serez jugés sur vos vêtements, votre maison, votre accent, etc. Dans un environnement naturiste, vous ne le serez pas ou peu. Je ne l’ai personnellement jamais été. Vous deviendrez amis avec d’autres naturistes et serez accueilli avec un bonjour et un sourire.

3. Tous les naturistes sont nus

Cela vous semble ridicule ? Et bien dans un endroit naturiste, tout le monde est nu et personne ne portera son attention sur le fait que vous soyez nu ou habillé. En fait, on ne vous portera aucune attention si vous êtes nu, mais on vous demandera pourquoi vous êtes habillé. On comprendra que vous êtes débutant et on reviendra au point numéro un.

4. Vous serez accueilli

Le naturisme est fondé sur le partage. Plus on est de fous, mieux c’est ! Le jour où vous franchissez l’entrée d’un endroit naturiste, la personne à la réception vous accueillera et vous fera sentir à l’aise. C’est un sentiment très agréable. Vous vous sentirez toujours membre d’une grande famille.

5. Vous vous ferez de nouveaux amis

J’entends souvent dans les forums qu’il est difficile de se faire de nouveaux amis naturistes. Quand vous faites partie d’un club naturiste ou passer du temps dans un endroit naturiste, tous les membres sont potentiellement vos amis. Vous allez naturellement vous faire de nouveaux amis qui partagent votre passion naturiste.

6. Vous allez vous sentir libre

Si vous êtes nu chez vous ou dans votre jardin, vous avez peut-être cette peur « d’être vu », par exemple par vos voisins. Il est donc possible que vous ne soyez pas (encore) 100% confortable nu dans votre jardin ou dans l’intimité de votre foyer. Dans un village ou camping naturiste, la nudité est la norme, aucune raison d’avoir peur. À l’inverse, vous vous sentirez libre d’être nu et détendu. Attention ! Une fois que vous allez ressentir ce bien-être, il est quasi impossible d’y résister.

7. Vous allez découvrir un nouveau monde

Cela ressemble à un cliché, mais le monde du naturisme est incroyablement relaxant, beau, respectueux et ouvert d’esprit. L’opposé du monde textile. Dans un village naturiste, vous sentirez votre être profond et vous reconnecterez avec votre humanité. Le naturisme est une sensation libératrice qu’il est difficile de décrire avant d’avoir fait le grand plongeon. En fait, je pense qu’il est impossible de la décrire. Écrire et lire sont des activités conscientes et logiques. Etre nu est une activité inconsciente et émotionnelle. Etre nu pour la première fois devant des inconnus peut engendrer des émotions négatives comme l’anxiété, mais avec le temps, les émotions positives prendront le dessus : la liberté et le respect. Vous vous sentirez complètement détendu.

Le naturisme est une des meilleures sensations que vous pouvez ressentir en tant qu’être humain. Si vous lisez ce texte, c’est que le naturisme vous attire, que vous soyez déjà naturiste ou cherchiez à le devenir. Si voir c’est croire, essayer c’est devenir. Mon dernier conseil est de trouver le village ou le camping naturiste le plus près de chez vous, de l’appeler et de lui rendre visite. S’il n’est pas à votre goût, essayez-en un autre. Rendez-vous y avec un esprit ouvert et une volonté d’être surpris. Le naturisme est juste formidable !

Going Bare! par John Harding

sans-titre (2)Ce petit livre, qui se lit en une heure ou deux, tord le cou à toutes les idées préconçues sur le naturisme. Son auteur, naturiste devenu averti, raconte en détail, parfois humoristique, sa première expérience au domaine naturiste de La Jenny, près de Bordeaux.

Après avoir expliqué son cheminement, ce besoin de nudité et son bien-être nu – que ressentent sans pouvoir non plus rationnellement l’expliquer de nombreux naturistes -, il réussit à convaincre son épouse d’aller passer quelques jours au domaine naturiste de La Jenny. La suite du livre sera le récit détaillé de ces quelques jours passés en grande partie nu, à jouer avec ses enfants, à se promener avec son épouse qui abandonnera son bas de maillot, au plus grand étonnement de son mari, et à profiter de son bonheur de pouvoir vivre nu.

Le récit est bien écrit, se lit bien et est une ode au naturisme. J’ai particulièrement apprécié la sincérité de John Harding. Il ne se cache pas, n’est pas angélique, mais regarde la nudité sociale comme libératrice et saine. Vers la fin du livre, il décrit les quelques bénéfices du naturisme et les résume pas cette phrase : “être nu est bénéfique pour votre santé mentale, votre santé physique et votre bien-être”. Tout est dit !

Si c’est un livre à mettre entre toutes les mains, on regrettera cependant que l’auteur n’est pas traité l’expérience naturiste du point de vue de son épouse. Il l’évoque, mais sans rentrer dans les détails. Je pense qu’il pourrait toucher un lectorat féminin en adjoignant ce regard complémentaire. Comme ce livre est gratuit sur Amazon, cela sera dommage de ne pas en profiter. Bonne lecture !

Ce n’est pas nous… c’est eux !

header_logo_home2Traduit librement pas votre bloggeur nu depuis le blog de l’AANR (Association Américaine des Loisirs Naturistes) : It’s Not Us…It’s Them | The Alltogether.

On dit que vous ne comprenez vraiment quelqu’un que lorsque vous marchez un kilomètre dans ses chaussures. Cet adage semble très approprié lorsqu’il s’agit de ceux d’entre nous qui adoptent le mode de vie naturiste. Essayer d’expliquer à quelqu’un qui nous sommes et ce que nous faisons peut être une tâche intimidante. Certains d’entre nous ont été ouverts et honnêtes avec leurs parents et amis, et d’autres ont besoin d’être plus prudents, en essayant d’expliquer ils passent le week-end ou ils vivent.

La vieille histoire sur la sensation ressentie en nageant nu est toujours un point de départ. Essayant d’expliquer qu’être un nudiste est plus qu’un sentiment enraciné dans le fait d’être simplement nu est difficile à faire. Et bien sûr, il y a toujours la sexualité qui entre dans la discussion. Il est toujours difficile d’expliquer que le mode de vie nudiste fait une différence entre nudité et relations sexuelles.

Quand il s’agit de non-nudistes, il y a plusieurs niveaux de compréhension, voire aucun. Au départ, vous avez ceux qui simplement ne peuvent pas franchir le fait d’être nu. Je soupçonne qu’ils ont d’autres problèmes quand il s’agit de l’acceptation de leur corps ou de leur sexualité. Ces gens ne seront jamais des nudistes, donc inutile de perdre votre temps.

Ensuite, on trouve les gens un peu plus ouvert d’esprit. Au minimum, ils vous écouteront. Ils ne sont peut-être pas en mesure de comprendre le naturisme, mais ils vous écouteront et vous poseront peut-être des questions. Vos impressions honnêtes sur le sentiment libérateur d’être nu, l’ouverture de la communauté naturiste et la fraîcheur générale apportée aux problèmes quotidiens par un point de vue différent, peuvent frapper une corde sensible chez eux. Il est préférable de répondre à toutes leurs questions directement, sans fioriture. Il est important de ne montrer aucun embarras et d’être fier de votre mode de vie.

Le niveau suivant peut être amusant. Ce sont ces gens qui s’intéressent au nudisme, mais qui sont “bloqués”. Ces personnes pourraient s’appeler « nudistes de placard » et il y en a beaucoup plus que vous pouvez imaginer. Ces gens sont nus à la maison et ne se considèrent pas comme nudistes ou n’ont jamais eu l’occasion d’aller dans un club, ou sont gênés de parler de nudité. J’ai constaté que ces personnes veulent parler, poser des questions et s’impliquer, mais ont besoin d’aide pour franchir cette première étape. Généralement, ils sont surpris de trouver que tant d’autres personnes se sentent comme eux. Il est toujours intéressant de voir des gens qui viennent de découvrir le mode de vie naturiste. Juste les regards sur leurs visages vaut la peine.

Il y aura toujours un besoin d’anonymat avec certains membres de la famille et amis. Nous connaissons les niveaux auxquels nous sommes confrontés. La chose importante est que nous, naturistes, devons être honnêtes avec nous-mêmes et de comprendre que le mode de vie naturiste est amusant et stimulant et qu’il n’y a rien à cacher ou de quoi avoir honte .

 

Heroes of Naturism : France Guillain

Un super livre ! A lire et à faire lire à tous vis amis non naturistes.

the sl naturist

France_Guillain

The Naturist Living Show present an audio interview from July 2008 with France Guillain, the author of Le Bonheur d’être nu. Le Naturisme, un art de vivre. (The pleasure of being nude. Naturism, an art of living.) France has written many books on naturist health that have sold millions of copies throughout Europe. She has also shared her knowledge and experience through hundreds of articles, radio interviews and televisions shows. She currently teaches healthy living at conferences, seminars and through naturist retreats.

Ms. Guillain shares with some of her philosophies about naturist health, child rearing, sexuality and gender roles. She also talks about her fascinating life raising 10 children (5 adopted) as naturists. Finally, we discuss naturism in France and at her home club, Heliomonde.

41DR3E6HZZL._UY250_
Author of the book ‘Le Bonheur d’être nu, le naturisme, un art de vivre’ (The Pleasure of being naked, naturism, an art of life), I…

View original post 59 more words

I’m slowly learning not to let my happiness depend on other people.

J’apprends doucement à ne pas laisser mon bonheur entre les mains d’autrui.

Naturist Philosopher

I'm slowly learning

In civilized life, where the happiness, and indeed almost the existence, of
man depends so much upon the opinion of his fellow men, he is constantly
acting a studied part.
Washington Irving

All the world’s a stage,
And all the men and women merely players:
They have their exits and their entrances;
And one man in his time plays many parts.

William Shakespeare

Just as a cautious businessman avoids investing all his capital in one
concern, so wisdom would probably admonish us also not to anticipate all
our happiness from one quarter alone.
Sigmund Freud

When one door of happiness closes, another opens; but often we look so long at the closed door that we do not see the one which has been opened for us.
Helen Keller

View original post