Première randonue de l’année

Les vacances sont généralement propices à la nudité et au naturisme. Tous les environnements ne sont malheureusement pas naturistes et ne permettent pas de se mettre nu. Il est cependant une activité qu’il est facile de pratiquer nu : la randonnée. En effet, dépendant du chemin emprunté et du jour de la semaine, il arrive que la foule ne se presse pas et que vous vous retrouviez vite seul ou en petit groupe constitué. C’est ce qui nous est arrivé lors de nos vacances sur l’ile de la Réunion. Si ce pays est magnifique, l’ile intense, il n’est pas réputé pour la pratique du naturisme. Il n’existe en effet aucune plage naturiste officielle et aucune structure naturiste, malgré des températures tropicales.

La solution reste alors cette magnifique nature et la randonnée, ou plutôt la randonue. C’est ce que nous avons fait dans le cirque de Cilaos. Cinq heures de randonnée dans des paysages magnifiques, une seule rencontre fort sympathique et quasiment cinq heures de nudité totale, à part bien évidemment, la casquette, le sac à dos et les chaussures de marche.

Pourquoi la randonue ?

Beaucoup se posent et me posent la question. Je n’ai pas de réponse évidente. La randonue est pour moi l’extension naturelle de ma pratique naturiste, en particulier le naturisme en liberté, défendu par l’APNEL. La randonue s’est imposée naturellement quand j’ai commencé à la pratiquer et surtout quand je me suis rendu compte que je n’étais pas seul. Le livre Randonue est le témoin de cette pratique, certes minoritaire, mais appréciée par de nombreux adeptes de par le monde.

La randonue, c’est donc le bien-être et le confort du naturisme en pleine nature. La randonue s’impose comme une évidence quand on commence. On enlève le T-shirt, puis on laisse tomber le short, on se retrouve alors nu, simple, vulnérable et tellement bien. Délivré des contraintes des vêtements, le corps respire, transpire, aspire au bien-être, La transpiration s’évapore naturellement, sans être retenue dans des tissus moites. La peau emmagasine la chaleur, ressent la nature, absorbe les sensations de liberté. La randonue devient alors pour son pratiquant l’expression d’une liberté retrouvée. La pratiquer, c’est l’adopter. Essayez !

Où la randonue ?

Partout où c’est possible ! La randonnée est pratiquée par de nombreuses personnes. Cependant, en dehors des grands sentiers et des jours de week-ends ou de vacances scolaires, on rencontre peu de personnes sur les sentiers. Il est donc facile de se dénuder sans risquer de se faire dénoncer au poste de police pour exhibition sexuelle, ce que n’est pourtant absolument pas la randonue.

Ceci étant, par respect pour les textiles, il est préférable d’avoir un paréo ou un short rapide (fixé par un velcro sur le côté) en cas de rencontre, de passage sur des axes fréquentés ou de traversée de villages. Cela évitera les problèmes potentiels. En groupe, particulièrement s’il est mixte, il est possible de rester nu même en cas de rencontre. Les nombreux cas décrits dans Randonue témoignent de la bonne réception de cette pratique chez une majorité de randonneurs textile. Vous trouverez aussi d’autres conseils et lieux de randonue sur le site de notre partenaire naturisme.fr.

Dans certains pays comme l’Espagne, l’Allemagne ou l’Autriche, la nudité simple est tolérée. Il n’y a donc pas, comme en France, le risque d’amalgame entre nudité simple et exhibition sexuelle. Dans ces pays, la randonue est donc totalement possible en toute légalité.

Cette première randonue fut donc un moment de bonheur naturiste total, dans une somptueuse nature. Vivement le printemps pour pouvoir reprendre cette activité sous les latitudes métropolitaines. En espérant voir de plus en plus de pratiquants partager cette activité pacifique, naturelle et saine.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

What needs to change for naturism to be accepted

As naturists, we feel good if not better while naked. Many of us would like to be able to be naked more frequently not facing negative consequences. For this, we need to continue, if not increase, to tell the naturism story and its many benefits. However, I was asking myself the question: what needs to change for naturism to be accepted? Here are some answers I found:

  • De-sexualizing nudity. For many, nudity is equal to sex. Society is actually promoting this idea in ads or movies. Most of the time, the vision of a naked or half naked body leads to sexual intercourse. It’s therefore easy to link the two together. However, if we were to see in ads or movies naked people living there normal lives, then the idea of nudity outside of sexuality will start to spread. We can even used blurred genitals until people get used to the idea of non sexual nudity.
  • Encouraging kids to stay naked. How many times do you see a young kid on the beach that takes his or her bathing suit off, being chastized by his or her mother or father? For most, if not all, kids, nudity is totally normal and healthy, as they do not have this link to sexuality yet. This nudity should be encouraged not banned, through parent education.
  • Explaining body transformation to teenagers in a simple way. When puberty kicks in, even naturist kids tend to get dressed as they do not feel that comfortable with their body. We, as caring adults, should explain that what they feel is natural, and if they want to get dressed or get naked, they have the freedom to chose. If they feel sexual desire, it’s entirely natural, however, they need to unlink nudity and sex, which are two totally different things.
  • Decriminalizing non sexual nudity. if nudity is more accepted after being more exposed to non sexual nudity, they laws should be enacted to let people get naked in social public space as long as their attitude is not sexually oriented. I know this may be controversial, but if, for instance, you ask most hikers what they think about naked hiking, they find it Ok for a big majority (read Naked Hiking to learn more about this).
  • Being naked with friends and family. Big changes starts with small decisions. Do your friends and family know you are a naturist? Are you naked with them? Do you encourage them to embrace naturism? You need to come out and get more naked time with your friends and family. Of course, that may be tough the first time. Some people may find you weird. With all the content that exists on the web about the benefits of naturism, it’s eay to have a leaflet ready to hand over.
  • Practicing and promoting naked activities. Hiking naked, practicing naked yoga or participation to World Naked Bike Ride will contribute to show people that naked people are harmless, they just want to practice their preferred activities naked.
  • Joining a naturist association and or club. To promote its activities, an association needs members. By becoming a member of your country naturist association (AANR in the US, FFN in France, for instance or APNEL to promote naturism in liberty), you will help them to promote naturism, have more naturist places and have changes in legislation to allow more legal acceptance. And if you can and have time, act with them, dedicate some energy to help promote naturism.

Naturism is a wonderful lifestyle that can only be appreciated when tested. It’s always very difficult to explain to non naturists the many benefits of naturism. Of course, intellectually people will understand and accept (or not). But the real eye opener is when you undress totally first alone, then with other naturists. It seems a long way before naturism gets widespread acceptance, however, it’s just by continuing promoting it that it will be more and more accepted until one day, hopefully, it will just be allowed anywhere as one of the many clothing options.

Get Naked, Stay Naked, Live Naked and Share the Naked Love!

Le naturisme à la fête de l’Humanité

L’APNEL (Association pour la Promotion du Naturisme en Liberté) et la FFN (Fédération Française de Naturisme) étaient présentes à la Fête de l’Humanité, pour promouvoir le naturisme et faire passer le message qu’être nu était plus largement accepté qu’on l’imagine. Les images ci-dessous, compilées par le site vivrenu.com, parlent d’elles-mêmes et sont plus éloquentes que les reportages journalistiques qui tournent sur le web.

Un événement qui démontre au public que naturistes et textiles peuvent vivre en harmonie et que le naturisme est synonyme de liberté et de respect! Un article complet sur le déroulement de la manifestation se trouve ici.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !